Trône de cendres, de Jessica Pierce

Que dire de Trône de Cendres ? C’est le premier tome d’une saga de science-fiction Young Adult qui emprunte ses codes aux deux genres, dans le meilleur comme dans le pire.

Résumé :

Une station spatiale en danger. Un trône menacé. Bienvenue à bord de l’Atlas.

Tombée en disgrâce suite à l’exécution de son père pour haute trahison, Tesla Petrov vit sous la coupe de Minko, chef du gang des Cendres Rouges, dans les entrailles de l’Atlas. Seule et endettée, Tesla risque sa vie dans des combats de robots illégaux. Son existence ne tient qu’à un fil, et la moindre erreur peut lui coûter très cher.

En visite officielle à bord de l’Atlas pour célébrer le Centenaire de la Couronne, Daxton LaRose a une mission : empêcher une attaque imminente qui menace de mettre fin à cent ans de paix sur Terre. Pour se faire, le jeune pilote a besoin d’aide. Une aide que Tesla pourrait bien lui apporter.

Mon avis :

Aussi étonnant que cela puisse paraître au vu de ma première phrase, j’ai plutôt bien aimé ce premier opus. J’ai eu un peu de mal à me mettre dans l’ambiance car les premiers paragraphes ne sont pas très accrocheurs, mais par la suite, l’action arrive sur les chapeaux de roues et ça s’enchaîne à un rythme effréné.

Si le personnage de Tesla est plutôt sympathique, c’est le groupe qu’elle forme avec ses amis qui fait tout le charme des protagonistes. Seule, elle serait un peu fade. Ensemble, ils sont géniaux. Une amitié forte les lie et ils se complètent parfaitement. Sans doute un peu trop parfaitement d’ailleurs, mais ça fait partie des codes du Young Adult : il y a toujours un petit côté « trop parfait » chez les personnages principaux.

A propos de codes de Young Adult, la romance n’échappe pas à la règle : elle arrive trop vite, elle est trop intense. Je tique toujours sur ces héros qui s’aiment au premier regard et qui ne peuvent plus s’empêcher de penser à l’autre par la suite. Vous savez les auteurs/autrices, l’amour peut se construire avec le temps aussi… et ne pas arriver immédiatement.

Bien qu’il s’agisse principalement de Young Adult, le roman est aussi un roman de science-fiction. Pas de hard-SF, plutôt de la station spatiale gentillette et pas trop éloignée de la Terre. Ici, l’Homme n’a pas colonisé l’univers, il balbutie. Ce ne sera pas suffisant pour satisfaire les mordus de SF, mais on a de quoi s’injecter une petite dose de technologie et de vie dans une station, loin d’une planète. Et de combats avec des robots !

Le côté futuriste est aussi réaliste dans l’aspect sociétal de la station : à la base conçue pour héberger les gens dont aucune nation ne voulait lors de la Grande Guerre, elle a finalement été envahie par les bourgeois souhaitant se mettre en sécurité, loin des guerres terrestres. Et ainsi, les rebuts de la société se sont vus relégués dans les zones les plus inhospitalières de la station tandis que les bourgeois bénéficiaient de tout le confort. L’humanité dans toute sa splendeur !

En dehors de cela, j’ai été plutôt étonnée : bien que certains éléments de l’intrigue soient très prévisibles (Young Adult oblige), l’autrice arrive à surprendre. Et c’est un très bon point qui fait monter la note finale !

Ma note : 3.5/5.

Publié par Une Rousse studieuse

Une jeune rousse qui essaie de suivre son chemin tranquillement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :