Que penser de la saison 2 de You ?

J’avais déjà fait un article au sujet de la saison 1 sur mon autre blog ici, n’hésitez pas à le (re)lire histoire de vous mettre dans le bain !

Dans cette nouvelle saison, on retrouve notre Joe national, qui a fui sa ville pour se réfugier à Los Angeles, là où l’on se s’attendrait pas à le rencontrer. Non pas à cause de ce qui s’est passé avec Beck, mais à cause de la réapparition de son ex, Candace, qu’il croyait morte (et pour cause). Problème, Candace est bien décidée à se venger (tu m’étonnes) et à pourrir la vie de Joe…

J’ai un peu de mal à me faire un avis tranché sur cette saison, qui a de bons comme de mauvais côtés. Elle débute de manière assez lente, avec un Joe qui essaie de se racheter, de rentrer dans le moule et de refréner ses pulsions de stalk et de meurtre. Quand la série est justement centrée autour d’un psychopathe et de comment il se fond dans la masse, c’est un peu ennuyeux de le voir tenter de jouer les hommes modèles.

Fort heureusement, le hasard (ou le destin ?) se charge de lui rappeler qui il est et on retrouve une trame à la saison 1, avec un Joe qui se retrouve à devoir gérer la menace Candace sans mettre en péril sa relation avec sa nouvelle proie, Love, ainsi que sa nouvelle identité.

Si Forty a vaillamment repris le rôle du personnage insupportable précédemment tenu par Beck, cette fois le personnage féminin n’est pas un cliché de proie facile et passive. Love est une femme forte, qui gère à la fois sa carrière, l’enseigne de ses parents, son frère à la dérive et ses problèmes personnels. On la sent stressée au quotidien, peinant à porter à la fois tous ses fardeaux et sa relation avec Joe, qui n’est pas aussi à l’aise qu’avec Beck. Love n’a pas besoin d’un chevalier servant, elle a besoin d’un homme suffisamment fort pour l’aider à avancer et qui ne s’immisce pas dans sa vie pour la juger. Qui l’aime et qui la comprend. C’est une femme plus accessible que Beck, dans laquelle on peut se reconnaître : une femme qui se retrouve à gérer 36 problèmes au quotidien, qui a une énorme charge mentale et un entourage qui ne l’aide franchement pas.

Love est également une femme qui sait ce qu’elle veut et qui a des manières aussi radicales que Joe pour préserver ce qu’elle pense être le meilleur pour elle et pour les siens. Joe le dit lui même lorsqu’il découvre la vérité sur Love : à la fois effrayé et fasciné, il admet qu’elle est son âme-sœur. Leurs âmes sont faites pour s’entraîner mutuellement dans la folie…ou se canaliser réciproquement.

Si la saison 2 est, à mon goût, moins dérangeante que la première, il y a toujours un côté malaisant à s’attacher à des personnages psychopathes, à les voir évoluer, carrément à souhaiter qu’ils s’en sortent. You est une série qui joue avec notre éthique : des monstres pareils devraient être en prison et pourtant on leur trouve des excuses, on s’intéresse à eux, on veut continuer à les suivre et on joue à deviner quelles seront leurs prochaines victimes, comme si c’était drôle.

Et c’est la parodie de happy-end qui perturbe le plus : Joe s’en sort, encore ? Le fait qu’il s’assume désormais ne le rend-il pas encore plus dangereux ?

Publié par Une Rousse studieuse

Une jeune rousse qui essaie de suivre son chemin tranquillement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :