Anima, Le règne du Souffle, de Béatrice Florin

Anima est un roman que j’ai connu sur Ulule. Il m’arrive assez régulièrement -quand je peux me le permettre – de participer au financement d’œuvres littéraires, car j’ai souvent eu de bonnes surprises avec les romans auto-édités, et surtout je suis suffisamment d’auteurs pour savoir à quel point on ne peut pas vivre de son art lorsqu’on passe par les circuits classiques. Du coup s’il est possible d’encourager de jeunes talents et de récupérer au passage un bon divertissement, ça se fait ! Et je ne regrette pas du tout mon acquisition avec Anima, qui s’est révélé aussi prometteur que la campagne Ulule le laissait entendre.

Synopsis :

En l’absence du roi, la princesse Artemis doit organiser la fête de Lumia, le plus grand événement de Malar Jevil. Mais alors qu’elle jongle entre la traque d’un ennemi et le maintien de la paix royale, le Souffle va venir mettre à mal ses projets.

Face au fléau, sera-t-elle prête à affronter ses peurs pour sauver son peuple ?

Suivez les aventures d’Artemis à travers un monde d’héroic fantasy hors du commun où vous ne retrouverez ni orc, ni elfe, ni gobelin…

Il s’agit du premier tome d’une saga de six romans de Béatrice Florin, jeune auteure de 27 ans.

Mon avis :

Le synopsis promettait un univers plutôt original, et c’est effectivement le cas. Si le Souffle m’a fait penser à la Brume de l’oeuvre de Thibaud Latil-Nicolas (Chevauche-Brumes), dans les faits les univers ne sont pas du tout les mêmes, et les enjeux des personnages principaux non plus.

Contrairement à la Brume qui, du moins au début, reste sagement dans son coin et est prévisible, le Souffle, lui, frappe aléatoirement, et s’il existe des moyens de prévenir son arrivée, il fait de gros dégâts et surtout handicape lourdement les êtres qu’il touche. Les habitants de cet univers ont appris à vivre avec, mais le redoutent fortement.

Ce que j’ai vraiment apprécié, et ce d’autant plus qu’il s’agit d’un premier roman (le premier, c’est souvent celui de toutes les coquilles et les maladresses), c’est le travail fait sur le développement des personnages. Tout est fait pour leur donner une profondeur, un caractère ni tout blanc ni tout noir, mais sans tomber dans les clichés, une raison de les apprécier comme de les détester, ou de les prendre en pitié. Et surtout, ce sont des personnages qui évoluent, qui se questionnent, et qui le fond en accord avec leur caractère.

Même la romance est agréable, amenée doucement mais sûrement, et surtout elle ne sort pas de nulle part comme dans beaucoup de romans où l’on a l’impression que les héros sont faits l’un pour l’autre sans savoir pourquoi ni comment. Ici, on SAIT, on VOIT, on COMPREND.

Les événements et les révélations s’enchaînent avec logique, l’univers est maîtrisé, il n’y a aucun faux pas. Tout est expliqué en temps et en heure, y compris les motivations de tout le monde, et on ne s’ennuie absolument pas à la lecture. Il n’y a pas de grandes longueurs ennuyeuses, ni d’enchaînements rapides et incompréhensibles. C’est addictif, j’ai vraiment eu du mal à ne pas tout lire d’une traite tant c’est difficile de poser le livre entre deux chapitres.

J’ai eu du plaisir à trouver une princesse qui envoie du pâté, sans être le cliché de la fille forte et sans peur, et des protagonistes tout aussi intéressants et attachants. C’est un univers vraiment sympa, avec un bestiaire qui sans être à 100% original ne se rencontre pas souvent non plus.

J’ai vraiment hâte d’avoir la suite entre les mains, parce que la fin nous laisse avec un cliffhanger qui fait bien envie. En toute honnêteté, n’hésitez pas, c’est tout à fait le type de roman auto-édité qui vaut la peine d’être acquis. Le travail dessus a dû être colossal pour arriver à une telle qualité pour un premier roman.

Publié par Une Rousse studieuse

Une jeune rousse qui essaie de suivre son chemin tranquillement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :